Les problèmes de la croissance économique

Quelle est la loi d’après laquelle la richesse globale (capital+revenu) se reproduit en s’élargissant ? Aucun économiste capitaliste n’a pu découvrir cette loi parce que la découverte de celle-ci se base sur la connaissance de la plus-value(travail sans équivalent que le vendeur de force de travail fournit au capitaliste ; donc un travail gratuit fournit au capitaliste ; les capitalistes et leur Etat,médias,etc. l’appellent « bénéfice » ou « profit » d’entreprise) une chose mystérieuse dans les écoles,universités et médias capitalistes.

Donc, d’après la découverte de Marx, la croissance du capital entier, global d’une nation (les capitalistes ne mesurent que le PIB qui se limite au salaire + plus-value ; les impôts ne représentant qu’ une partie de cette revenu) sous le capitalisme se fait par le développement plus rapide de la production biens de consommation par rapport à la production des moyens de production (Voir l’intégralité de la démonstration dans le Capital livre 2, p.546).

Bien sur, cette loi rencontre des obstacles sous le capitalisme dont la cause profonde est la crise de surproduction cyclique qui fait plonger périodiquement l’économie dans la récession.

Donc, sous le communisme, avec la planification de l’économie les crises de surproduction deviennent impossibles.Et la loi de Marx sur la croissance s’applique normalement.C’est à dire sous le communisme, la production des biens de consommation doit croître plus vite que la production des moyens de production.

Donc, la seule différence entre la croissance sous le capitalisme et celle sous le communisme est l’absence de crise de surproduction sous le socialisme, sous le communisme.

Voilà l’avancée théorique de la social-démocratie amorcée depuis Karl Marx sur la question de la croissance économique.

Mais en Avril 1898, Lénine publie dans son livre « Pour caractériser le romantisme économique » la thèse inverse et absurde.Absolument sans aucun fondement scientifique que voici :

« le capital constant s’accroît plus vite que le capital variable ; autrement dit, une partie de plus en plus grande des capitaux nouvellement formés va à la section de l’économie sociale qui fournit les moyens de production. Donc, cette section s’accroît nécessairement plus vite que celle qui fournit les objets de consommation »(Lénine Pour caractériser le romantisme économique p.12)

Quelle est la grave erreur de Lénine ici ?

Il confond le capital constant avec les moyen de productions et le capital variable avec les articles de consommation.

Or chaque moyen de production= capital constant + capital variable + plus-value ; et chaque article de consommation= capital constant + capital variable + plus-value(Voir le Capital livre 1 section 3, Chapitre sur le capital constant et le capital variable ; là le lecteur verra que chaque marchandise = capital constant + capital variable + plus-value).

Et donc réduire les moyens de production au capital constant et les biens de consommation au capital variable signifie une compréhension au moins, erronée et superficielle de l’économie.

Depuis cette thèse du « Grand Lénine », l’URSS(depuis Staline jusqu’à 1991, la Chine de Mao, Corée du nord,etc) ont élevé cette thèse absurde au rang de loi économique :

« Une condition essentielle de la reproduction socialiste est l’établissement d’un juste rapport entre les sections I et II de la production sociale, le rôle déterminant dans toute l’économie appartenant à la section I, qui fournit les moyens de production. Sans développement prioritaire de la production des moyens de production, la reproduction élargie est impossible. Pour élargir la production (« accumuler » au sens absolu du mot), il est nécessaire de produire d’abord des moyens de production ; il faut donc, pour cela, élargir la section de la production sociale qui fournit les moyens de production. (V. LENINE : Pour caractériser le romantisme économique, p. 31, Editions en langues étrangères, Moscou, 1954.) Lénine indiquait que le développement prioritaire de la production des moyens de production par rapport à celle des biens de consommation, lors de la reproduction élargie, est une loi économique. « (Manuel d’économie politique URSS 1955 p.381)

Et plus loin :

« Ainsi, la reproduction socialiste élargie, qui s’accompagne d’un progrès technique accéléré, est caractérisée par une augmentation de la production où le développement des branches fournissant des moyens de production (section I) est plus rapide que celui des branches produisant des biens de consommation (section II) »(Manuel d’économie politique URSS 1955 p.382).

On voit clairement que la thèse des pseudo communistes léninistes(depuis Lénine lui-même jusqu’au régime nord-coréen actuel) n’a aucun fondement scientifique.

Le pire, c’est que, théoriquement lorsque les biens de consommation croient moins vite que les moyens de production, il se produit une inflation salariale c’est à dire une pénurie de bien de production !

Car d’après la loi de Marx, si les moyens de production croit plus vite que les biens de consommation, les salaires augmenteront plus vite que les biens de consommation disponibles(Ici je l’est simplifié, dans le capital, l’explication est plus mathématique) et donc arrivée à un stade, les gens se retrouvent avec de la monnaie mais seront incapable d’acheter car les magasins sont à moitié vides.

La thèse de Lénine est non seulement sans fondement scientifique mais conduit à une situation de pénurie de biens de consommation.

C’est pourquoi l’ appréciation de l’économiste suisse Sismondi est juste et que Lénine cite (croyant sans doute avoir raison) :

 » Donc, cette section(moyen de production NDLR) s’accroît nécessairement plus vite que celle qui fournit les objets de consommation, c’est- à-dire qu’il se produit précisément ce que Sismondi déclarait « impossible », « dangereux », etc »(Lénine Pour caractériser le romantisme économique p.12).

Sismondi n’est pas le seul a avoir déclarer cela dangereux.Karl Marx aussi (Voir le Capital livre 2 p.571-572).

La thèse de Lénine sur la croissance économique, sur laquelle s’appuie les léninistes et la majorité des communistes(pour ne pas dire la totalité) est archi-fausse et conduit nécessairement à une société de pauvreté par la pénurie de biens de consommation.

Publicités

A propos Jao Aliber

Je me définis comme un enseignent-chercheur dans le domaine du marxisme.J’éprouve un grand plaisir d’explorer ce domaine cela me viens du fait que depuis enfant la politique, l’économie, la philosophie, l’histoire étaient une grande curiosité pour moi , une porte pour découvrir les autres peuples. Lors de mes études supérieures au Maroc, j’ai vraiment découvrit et compris le marxisme à travers Internet(le cerveau de l’humanité en gestation !), c’était une bouffée d’oxygène incroyable.Toutes les contradictions sociales(misère, chômage) prennent un sens dans la société actuelle. Mes études théoriques que je publie ici ou ailleurs (Agoravox) ne sont qu’une contribution à la conscience scientifique d’une nouvelle superclasse de chômeurs et précaires qui monte actuellement.Au début je ne le savais pas, je ne l’ai su qu’après coup comme résultat de la lutte des classes dans le domaine théorique.
Cet article a été publié dans Economie politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s