Sur la nécessité de supprimer le travail spécialisé

Cet article parle de la nécessité de suppression du travail spécialisé à travers les principales œuvres de Karl Marx et Friedrich Engels.

Si la majorité ou presque la totalité des communistes ou anti-capitalistes limitent le communisme aux seuls nationalisation et planification, cela est dû en grande partie à l’histoire du mouvement prolétarien en URSS, etc. Ces régimes ont tout fait pour cacher la nécessité de la suppression du travail spécialisé car celui-ci est la racine profonde indispensable pour que la propriété privée des moyens de production puisse exister. Ces régimes étaient donc tout sauf communistes.

Marx et Engels exposent pour la première fois cette nécessité dans l’Idéologie Allemande.

Dans cet ouvrage, la nécessité de suppression du travail spécialisé est une découverte faite essentiellement à travers les outils du matérialisme historique et dialectique. Donc sous le communisme, le travail spécialisé est remplacé par sa négation le travail libre. Ce travail libre suppose à son tour un travailleur capable de travailler dans n’importe quelle branche productive.

« Nous en sommes arrivés aujourd’hui au point que les individus sont obligés de s’approprier la totalité des forces productives existantes, non seulement pour parvenir à une manifestation de soi, mais avant tout pour assurer leur existence. » (l’Idéologie Allemande, p.52)

Plus loin, les auteurs precisent ce qu’ils entendent par l’appropriation des forces productives (qui correspond effectivement à la négation de la propriété privée ; le lecteur doit remarquer que la négation de la propriété privée ne signifie pas seulement nationalisation et planification ; ceux-ci ne sont que des moyens indispensables pour la véritable négation de la propriété privée) :

« L’appropriation de ces forces n’est elle-même pas autre chose que le développement des facultés individuelles correspondant aux instruments matériels de production. Par là même, l’appropriation d’une totalité d’instruments de production est déjà le développement d’une totalité de facultés dans les individus eux-mêmes.
Cette appropriation est en outre conditionnée par les individus qui s’approprient. Seuls les prolétaires de l’époque actuelle, totalement exclus de toute activité individuelle autonome, sont en mesure de parvenir à un développement total, et non plus borné, qui consiste dans l’appropriation d’une totalité de forces productives et dans le développement d’une totalité de facultés que cela implique. Toutes les appropriations révolutionnaires antérieures étaient limitées. Des individus dont l’activité libre était bornée par un instrument de production limité et des échanges limités, s’appropriaient cet instrument de production limité et ne parvenaient ainsi qu’à une nouvelle limitation. Leur instrument de production devenait leur propriété, mais eux-mêmes restaient subordonnés à la division du travail et à leur propre instrument de production. Dans toutes les appropriations antérieures, une masse d’individus restait subordonnée à un seul instrument de production ; dans l’appropriation par les prolétaires, c’est une masse d’instruments de production qui est nécessairement subordonnée à chaque individu, et la propriété qui l’est à tous. » (L’idéologie Allemande, p.52).

Ensuite, Marx et Engels, montrent dans le même ouvrage que la propriété privée des moyens de production ne peut être supprimé en supprimant le travail spécialisé.

« Avec l’appropriation de la totalité des forces productives par les individus réunis, la propriété privée se trouve abolie » (l’Idéologie allemande, p.52).

Très loin de la vision des léninistes (Lénine, Staline, Trotsky, etc.) qui bornaient la suppression de la propriété privée à la seule nationalisation des branches productives.

Après la nationalisation à 90% de l’indusrie soviétique, ces léninistes fêtaient ainsi la fin de la propriété privée dans leur industrie. Alors que scientifiquement, c’est absolument faux. Car la société soviétique était basée sur le travail spécialisé dans l’industrie.

Marx ne s’est pas limité seulement à l’exposition de cette théorie dans l’Idéologie allemande. Il a aussi démontré dans le Capital livre 1 la contradiction économique entre le travail spécialisé et la grande industrie. Cette contradiction débouche sur le chômage. Oui, l’une des grandes causes du chômage, en plus des crises de surproduction, est le travail spécialisé.

“ Au moyen de machines, de procédés chimiques et d’autres méthodes, elle bouleverse avec la base technique de la production, les fonctions des travailleurs et les combinaisons sociales du travail, dont elle ne cesse de révolutionner la division établie en lançant sans interruption des masses de capitaux et d’ouvriers d’une branche de production dans une autre. La nature même de la grande industrie nécessite le changement dans le travail, la fluidité des fonctions, la mobilité universelle du travailleur… Nous avons vu que cette contradiction absolue… finit par détruire toutes les garanties de vie du travailleur…, qu’elle aboutit… à la dilapidation la plus effrénée des forces de travail et aux ravages de l’anarchie sociale. C’est là le côté négatif. Mais si la variation dans le travail ne s’impose encore qu’à la façon d’une loi physique dont l’action, en se heurtant partout à des obstacles, les brise aveuglément, les catastrophes mêmes que fait naître la grande industrie imposent la nécessité de reconnaître le travail varié et, par conséquent, le plus grand développement possible des diverses aptitudes du travailleur comme une loi de la production moderne, et il faut à tout prix que les circonstances s’adaptent au fonctionnement normal de cette loi. C’est une question de vie ou de mort. Oui, la grande industrie oblige la société, sous peine de mort, à remplacer l’individu morcelé, porte-douleur d’une fonction productive de détail, par l’individu intégral qui sache tenir tête aux exigences les plus diversifiées du travail et ne donne, dans des fonctions alternées, qu’un libre essor à la diversité de ses capacités naturelles ou acquises ” (Le Capital livre 1, p.165-166).

Donc la suppression du travail spécialisé n’est pas une fantaisie, un voeux pieux mais une nécessité absolue pour supprimer le chômage.

Les conditions de la suppression du travail spécialisé étant la nationalisation et la planification.

Mais en aucun cas, la nationalisation de toute l’industrie, etc., ne signifie, scientifiquement, la suppression de la propriété privée des moyens de production.

C’est seulement avec la suppression du travail spécialisé que la propriété privée se trouve abolie.

Publicités

A propos Jao Aliber

Je me définis comme un enseignent-chercheur dans le domaine du marxisme.J’éprouve un grand plaisir d’explorer ce domaine cela me viens du fait que depuis enfant la politique, l’économie, la philosophie, l’histoire étaient une grande curiosité pour moi , une porte pour découvrir les autres peuples. Lors de mes études supérieures au Maroc, j’ai vraiment découvrit et compris le marxisme à travers Internet(le cerveau de l’humanité en gestation !), c’était une bouffée d’oxygène incroyable.Toutes les contradictions sociales(misère, chômage) prennent un sens dans la société actuelle. Mes études théoriques que je publie ici ou ailleurs (Agoravox) ne sont qu’une contribution à la conscience scientifique d’une nouvelle superclasse de chômeurs et précaires qui monte actuellement.Au début je ne le savais pas, je ne l’ai su qu’après coup comme résultat de la lutte des classes dans le domaine théorique.
Cet article a été publié dans Economie politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sur la nécessité de supprimer le travail spécialisé

  1. Ping : Doit-on supprimer la hiérarchie dans le travail ? – Mouvement du travail varié ou le communisme réel

  2. oeil numérique dit :

    je pense que oui

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s