Le revenu universel ne nous sauvera pas des fléaux du chômage

Le revenu universel, s’il verra le jour, sera une partie du PIB.Simplement parce que le PIB est le revenu primaire d’où dérive touts les autres revenus(salaires, profits, intérêts, rentes, impôts et taxes et finalement le revenu universel).Or depuis 1975, le taux de croissance du PIB est en baisse tendancielle dans touts les pays avancés.La croissance du PIB arrive à son point culminant et devrait basculer dans la décroissance terminale.En Italie, ce phénomène a déjà commencé où son économie au lieu de croître, se met à détruire de la richesse, du PIB.

Le taux de croissance baisse parce que l’augmentation continuelle de la productivité du travail provoque la baisse du taux général du profit.A son tour, la baisse du taux de profit des entreprises rend d’un coté, une partie du capital social (commerces, usines, services,etc) superflue et qui pousse les entreprises à délocaliser une partie de plus en plus importante de leur activité, et de l’autre coté, rend une partie croissante de la population active superflue avec la hausse tendancielle du taux de chômage.

La hausse de la productivité du travail, qui se transforme en baisse du taux de profit sous le capitalisme, a donc un double impact : baisse tendancielle du taux de croissance d’un coté et hausse tendancielle du taux de chômage de l’autre coté.

Inévitablement, dans les cinq ou dix années prochaines, le PIB se mettra à chuter indéfiniment et, de l’autre coté, le taux de chômage augmentera rapidement et, au final, la majorité de la population active se trouvera plongé dans le chômage.

On voit que le problème n’a rien a voir avec le partage du revenu mais avec le tarissement du revenu avec la destruction même du PIB.Le système économique actuel ne pourra pas supporter durablement le revenu universel.Il conduit nécessairement à une révolution des rapports sociaux.

La seule alternative

On ne peut pas être contre le revenu universel à court terme mais il faut avoir une vision stratégique, dynamique des choses.Ce revenu universel ne pourra pas empêcher le bateau capitaliste de couler.

La seule solution au problème du chômage est le dépassement de la spécialisation des chômeurs.Il faut le plus grand développement des capacités intellectuelles et physiques pour forger en chaque individu des compétences universelles qui lui permettra de travailler librement dans n’importe quel branche.C’est ce que signifie l’abolition du chômage et en même temps du salariat, c’est le principe du travail varié.

Naturellement, il faut avant tout exproprier les capitalistes par le renversement violent de l’Etat capitaliste, le suffrage universel n’est pas démocratique sinon le chômage n’existerai pas.Un Etat où le chômage existe depuis deux siècles n’est pas démocratique.Un Etat basé sur l’exploitation des travailleurs au profit d’une minorité n’a rien à voir avec la démocratie.C’est le jour où l’exploitation sera renversée, le jour où le système du chômage sera renversé que la démocratie verra le jour.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s