La planification en URSS

Pour comprendre l’importance de la  planification sous le régime soviétique, on doit savoir que dans le capitalisme de marché ou capitalisme classique(termes utilisés  en langage populaire) la production des biens de consommation s’accroît plus vite que la production des moyens de production et donc sans planification globale de l’économie, la production des moyens de production ne peut jamais s’ accroître plus vite que la production des biens de consommation car ce mode de production est l’exact inverse de la reproduction élargie dans le capitalisme naturel, concurrentiel, de marché.

Le but de la planification en URSS était la production d’une nouvelle forme de plus-value qui n’avait jamais existé dans l’histoire du capitalisme.Cette plus-value est très différente de la plus-value classique que Karl Marx a découvert.

La plus-value marxiste est extraite par une entreprise privée. Mais la plus-value soviétique ne peut être extraite que par une planification globale, contraignante pour toutes les entreprises étatisés, en vue de produire plus vite les moyens de production.

En effet, lorsque la production des moyens de production s’accroit plus vite, il se dégage une plus-value que la classe ouvrière ne peut absolument pas consommé.Cette plus-value est constitue:

1° D’une partie de la plus-value globale produite dans la section des moyens de production et qui ne peut être utilisé dans l’accumulation annuelle du capital social.

2° D’une partie de la plus-value globale produite dans la section des biens de consommation et qui ne peut aussi être utilisé dans l’accumulation.

A la différence de la plus-value marxiste où une partie est consommé et l’autre investi, la plus-value soviétique ne peut absolument être investi(accumulé) du fait de sa nature même.

Nous avons à faire ici à une plus-value de type absolument nouveau dans l’histoire et très differente de la plus-value découverte par Karl Marx.La plus-value soviétique ne peut être que consommé c’est à dire s’échanger seulement contre les biens de consommation.Ensuite, n’importe qui ne peut le consommé.Elle est consommé seulement par une classe déterminée.La classe qui fait planifie consciemment cette plus-value c’est à dire les dirigeants du parti « communiste » et de l’Etat.

On doit aussi savoir, et cela très important, que la planification de ce type de plus-value crée nécessairement une situation de pénurie chronique des biens de consommation.Pour consommer leur plus-value, la classe dirigeante, exploiteuse crée des magasins spécialisés et des droits privilèges d’accès aux biens de consommation.

Les magasins spécialisés et les droits d’accès privilégés était les moyens pratiques de la classe dirigée pour consommer la plus-value extorquée au moyen de la pénurie.La pénurie soviétique était planifiée.

Voilà dans les grand traits, le secret de la planification que les théoriciens et historiens « communistes » n’osent pas publier.

 

Un peu de chronologie

Février 1921: création du Gosplan.

21 Mars 1921; Lancement de la NEP. Début officiel de la planification dans le secteur étatisé côtoyant un secteur privée non planifié.C’est le début donc de l’extraction du nouveau type de plus-value dans la partie étatisée.

Second semestre 1923: Grave crise de pénurie de biens de consommation entraînant une inflation des biens de consommation.Les paysans, pour faire face à cette inflation, qui abaisse leur pouvoir d’achat, inondent le marché de produits agricoles et ceci provoque la chute des prix agricoles.C’est l’effet « ciseaux ».

Cette crise montre que l’exploitation de type nouveau a déjà commencé et crée la crise qui lui est intimement lié; la pénurie chronique de biens de consommation.

1983-1989: La chute des cours mondiaux du pétrole entraîne l’URSS dans sa crise de pénurie de biens de consommation terminale.Fin du mode d’exploitation étatique de la classe ouvrière.Début de son exploitation par le capitalisme naturel ou de marché.

 

 

Publicités

A propos Jao Aliber

Je me définis comme un enseignent-chercheur dans le domaine du marxisme.J’éprouve un grand plaisir d’explorer ce domaine cela me viens du fait que depuis enfant la politique, l’économie, la philosophie, l’histoire étaient une grande curiosité pour moi , une porte pour découvrir les autres peuples. Lors de mes études supérieures au Maroc, j’ai vraiment découvrit et compris le marxisme à travers Internet(le cerveau de l’humanité en gestation !), c’était une bouffée d’oxygène incroyable.Toutes les contradictions sociales(misère, chômage) prennent un sens dans la société actuelle. Mes études théoriques que je publie ici ou ailleurs (Agoravox) ne sont qu’une contribution à la conscience scientifique d’une nouvelle superclasse de chômeurs et précaires qui monte actuellement.Au début je ne le savais pas, je ne l’ai su qu’après coup comme résultat de la lutte des classes dans le domaine théorique.
Cet article a été publié dans Capitalisme d'Etat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s